github twitter mastodon email
Conference : Et si on fabriquait notre bout d'Internet ?
Jul 8, 2018

J’ai eu l’honneur de proposer, à l’occasion des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL 2018), une conférence sous les couleurs de la FFDN [1] intitulée « Et si on fabriquait notre bout d’Internet ? ».

Extrait du programme des RMLL2018

Dans l’idée, je souhaitais présenter la vision que j’ai personnellement d’un Internet respectueux de ses utilisateur⋅ice⋅s et hors du contrôle « capitaliste ». Je suis très sensible, bien que ne trouvant pas toujours les mots pour l’exprimer, à la problématique de la réappropriation du réseau par le peuple pour le peuple. Internet m’a bercé depuis que j’y ai eu accès en ~2000, et je ne souhaite pas l’abandonner aux mains de control-frics [2] qui veulent le recentraliser et le passer à deux vitesses.

C’est pour cela que je suis si fier et que je considère si importante mon activité au sein de la FFDN et d’Aquilenet [3]. J’ai donc souhaité partager cette volonté de faire du réseau un réseau citoyen, en partant du constat que c’était une forme d’absence de contrôle et qu’il fallait « saisir les moyens de connexion », en quelque sortes − je n’ai cela dit pas utilisé cette tournure.

À vrai dire, depuis quelques temps, je considère (peut-être à tort) que tout comme le prolétariat a longtemps été une classe sans le savoir, les Internautes sont devenu⋅e⋅s une classe qui s’ignore. À savoir qu’iels ont des intérêts (les libertés fondamentales sur Internet), sont soumis⋅e⋅s à une exploitation (l’utilisation de leurs données personnelles à des fins mercantiles, la soumission/dépendance à des grandes entreprises, la dépossession du savoir théorique comme du savoir-faire, l’absence de contrôle sur leur matériel connecté, etc) et que cette exploitation contribue à l’enrichissement et à la domination d’une autre classe (une sorte de néo-bourgeoisie, à l’image des grandes entreprises de la Silicon Valley).

Je n’ai pas formalisé cela, entre autres parce que c’était extrêmement politique et peut-être très personnel, et également parce que ça m’est venu à mesure de la préparation de la conférence. J’ai donc choisi de passer outre, bien que je me sois autorisé des mèmes communistes/marxistes à foison.

C’était la première fois que je prenais vraiment la parole en direct sur ces sujets, donc il y a eu de la casse. Mais… Ça s’est bien passé, dans le fond :).

Contenu de la présentation

La demande m’a été formulée par deux personnes de récupérer les slides : les voici ! Le document a été réalisé sous Libre Office Impress, il est sous licence CC-0 [4] et est disponible dès maintenant ci-dessous.
Télécharger les slides

Impressions suite à la présentation

Le public a été assez réceptif, composé d’une audience d’une trentaine de personnes. Je n’ai pas eu l’impression de perdre des gens, mais j’ai eu par moment l’impression de ne pas être vraiment captivant. C’était assez destabilisant.

Je n’ai pas réussi à me rappeler de tout ce que je voulais dire. J’ai eu des espèces de « trous ». C’était irritant, n’ayant eu aucun problème lors de la « répétition ». Quelques blagues trouvées sur le moment ont fait rire un peu, donc je m’attribue un bon point.

J’ai tenu 40 minutes [5], alors ça aussi, c’est une réussite \o/.

J’ai eu la chance de débriefer à la sortie avec l’ami Lunar qui en tant que grand donneur de conférences gesticulées [6] plus qu’expérimenté (ne serait-ce qu’en comparaison avec ma très maigre expérience dans le domaine) a été très généreux en conseils. Cet échange a été riche comme enrichissant, et je pourrai donc faire évoluer la conférence petit à petit pour avoir quelque chose de plus réussi !

Concernant l’impact, il s’agissait d’une conf au sujet de ce qu’on appelle en interne dans la Fédé « l’essaimage ». Il s’agit de motiver à la fois à rejoindre des FAI associatifs, mais également à créer le sien s’il n’y en a pas là où on se trouve. Une personne est venue me voir pour me demander comment lancer un tel chantier, et je lui ai donné quelques conseils. J’espère avoir des nouvelles ! Si un nouveau FAI associatif pouvait naître et vivre en partie suite à cela, ce serait sans doute le plus grand des honneurs et le meilleur résultat que j’aie pu espérer :).

La conférence a été captée, du coup je la publierai probablement si je réussis à mettre la main sur les vidéos − il y avait 3 caméras, je ne sais pas qui fera le montage.

J’en profite pour remercier (même s’il faudrait lister bien plus de noms) :

  • Komodo, première spectatrice « test »
  • Elzen, Cécile et Damgan pour leurs supports de travail
  • Quota, MicrocheapFx et Taziden, relecteur⋅ice⋅s
  • Lunar, spectateur et débriefeur
  • Ljf, Aleks, et tous les bénévoles des RMLL

pour leur soutien et leur confiance <3


  1. FFDN : Fédération des Fournisseurs d’Accès à Internet Associatifs (https://www.ffdn.org) [return]
  2. Calembourgeois [return]
  3. Fournisseur d’Accès à Internet associatif en Nouvelle-Aquitaine (localisé à Bordeaux) [return]
  4. Je n’ai pas forcément les droits sur toutes les images en réalité, donc c’est le contenu que j’ai produit qui est en CC-0, en réalité. [return]
  5. Inb4 la blague lewd [return]
  6. Les conférences gesticulées sont un format de conférence qui permettent de partager le savoir de manière populaire et non-excluante. Lunar travaille depuis longtemps maintenant sur sa conférence « Informatique ou Libertés », qui est passionnante et très riche ; j’ai eu l’occasion de la voir en ligne puis d’être dans l’audience, et j’ai été captivé par deux fois. Sa conférence est visible en ligne. [return]